Photo: Christian Gagnon

Photo: Christian Gagnon

Photo: Christian Gagnon

Photo: Christian Gagnon

Photo: Catherine Chagnon  

Photo: Catherine Chagnon

 

Photo: Christian Gagnon

Photo: Christian Gagnon

Louis Negin in Mynarski Death Plummet by Matthew Rankin

Louis Negin in Mynarski Death Plummet by Matthew Rankin

Louis Negin with Udo Kier in Keyhole by Guy Maddin

Louis Negin with Udo Kier in Keyhole by Guy Maddin

The Glass Eye

" Huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux ...

C’est le décompte d’ouverture d’un film. Dehors dans la rue, des enfants jouent aux cow-boys et aux Indiens. Enivré par le mystère du monde qui l’entoure, un garçon qui rêve de devenir showgirl est pris en flagrant délit dans son délire secret. Alors qu’il embrasse la fourrure très douce de la tête du lion de la Metro Goldwin Meyer, il est englouti par une vague de faux applaudissements. Il s’aventure dans les rues en courant pour éviter les photographes, cachant son visage, aveuglé par les flashes de leurs caméras, éclatants comme la surface brillante de l’œil de verre qu’il tient serré dans sa main. 

Du bout des doigts, le garçon caresse ses doux faux cils. Il sont faits de fourrure. Il fait un clin d’oeil à une Ziegfeld Girl qu’il frôle en descendant lentement le grand escalier. Il sourit en faisant des gestes gracieux avec ses mains. Sa robe est faite d’argent, ses cheveux sont noués de fils d’or, ses pieds sont enveloppés de crystal. Le monde lui chante : Tu es né d’un rêve. »

Collisions de cultures, de styles et d’époques, la réalité et la fiction s’entrelacent dans ce spectacle hybride. The Glass Eye est une pièce étrange inspiré de la vie mi-rêvée et mi-réelle d’un homme. Cet homme est Louis Negin, qui a travaillé au théâtre et au cinéma depuis plus de quarante ans.

Le point de départ de ce projet a été Polo’s fantasy, a faux memoir, une pièce écrite par Louis Negin.  La pièce raconte l’histoire d’Irving, un jeune homosexuel d’origine juive qui vit avec sa mère dans une atmosphère suffocante à Toronto dans les années quarante. Incapable d’endurer l’intolérance et les restrictions imposée par une société rigide et conservatrice, Irving s’invente un alter ego, Polo, un acteur extraverti qui va vivre à Montréal et devient, parmi les célébrités et les gangsters, un membre important de la faune underground, société des clubs de nuit qui fleurissait dans les années cinquante.

The Glass Eye est une pièce créée en réaction à la lecture de l’histoire de Louis Negin, un spectacle dans un spectacle,  construit de réflexions sur la célébrité, le théâtre, le cinéma, le sexe et l’amour.

∞∞∞ 

Crédits

Texte
Louis Negin, Marie Brassard

Inspiré de la pièce de Louis Negin, Polo’s Fantasy

Mise en scène
Marie Brassard

Interprétation
Louis Negin

Dramaturgie
Daniel Canty

Scénographie
Antonin Sorel

Costumes et assistance à la mise en scène
Catherine Chagnon

Conception sonore et musique originale
Alexander MacSween

Lumière et régie lumière
J. Christian Gagnon

Films
Sophie Deraspe

Direction technique et direction de production
Richard Desrochers

Régie son
Steve Marsh 

Coproduction Infrarouge  « Luminato Festival (Toronto) » Usine C (Montréal)

*Images finales tirées de Western Sunburn, un film de Karl Lemieux

Remerciements : Karl Lemieux, Pedro Pires, Anne Plamondon, Espace Libre et Tom Dean Ocularists Inc.

Agent de Tournée : 

Menno Plukker Theatre Agent Inc

menno@mennoplukker.com